Divers – 1 avril 2021

Newsletter POSITIF Avril/2021

Nous sommes de retour d'hibernation - avec un rapport de la conférence sur les rétrovirus CROI. L'objectif du programme de cette année est facile à deviner : le Covid-19 a fait passer le VIH au second plan. Néanmoins, des données intéressantes sur les nouveaux médicaments et les futures stratégies de traitement ont été présentées.


Janos raconte son diagnostic de VIH et les réactions de son entourage - un reportage extrêmement touchant dans lequel beaucoup se reconnaîtront.


Notre auteur invité, Max Krieg, rend compte du groupe de travail de Pink Cross sur le VIH chez les personnes âgées et les maisons de soins.


Certaines personnes vivant avec le VIH ne savent pas si elles doivent se faire vacciner contre le Covid-19. Nous recommandons la vaccination sans réserve et vous présentons les recommandations provisoires de la société professionnelle britannique BHIVA qui viennent d'être publiées.


Ce qui nous inquiète également, c'est l'attente apparemment éternelle d'un nouveau programme national de lutte contre le VIH et l'hépatite. L'hépatite aurait dû être intégrée - nous avons fait campagne pour cela pendant des années avec de nombreuses partenaires. Bettina Maeschli de Hépatite Suisse nous parle sur cette question importante. Nous aurions aimé intégrer la PrEP dans le programme en tant que pilier stratégique important pour la prévention. Il y a deux ans, en collaboration avec l'Aide Suisse contre le Sida et l'étude de cohorte VIH, nous avons investi de nombreuses heures dans un nouveau programme. Depuis un an, tout ce travail fait la Belle au bois dormant. L'Office fédéral de la santé publique est préoccupé par Covid-19, et surtout par soi-même. Cela signifie que l'hépatite C reste hors de portée et que l'étude SwissPrEPared est menacée d'une fin prématurée. Nous espérons un réveil printanier également à Berne Liebefeld (siège de l'OFSP).



PDF Newsletter complète POSITIF Avril/2021


S'abonner à la Newsletter



David Haerry / Avril 2021