Positions – 7 septembre 2018

Autotest VIH - introduction cahoteuse

Swissmedic a approuvé la distribution des autotests du VIH; la Commission fédérale pour la santé sexuelle (CFSS) et l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont publié des recommandations en ce sens. Néanmoins, la mise en œuvre est cahoteuse. Depuis le 1er septembre, l'Aide suisse contre le sida et Santé sexuelle suisse proposent une hotline. 

Le 18 juin 2018, l'OFSP a publié un communiqué de presse1 sur l'autotest VIH. Auparavant, les tests de dépistage du VIH n'étaient disponibles que dans un environnement professionnel chez le médecin, à l'hôpital ou à un Checkpoint. Les tests dits à domicile d'ancienne génération n'étaient pas assez fiables et, en Suisse, on estimait également que tout résultat positif devrait inclure un conseil pour les personnes concernées. Cependant, avec la dernière génération de tests à domicile disponibles aujourd'hui, la fiabilité s'est grandement améliorée. À cela s'ajoutent les expériences positives de la France, où les autotests sont disponibles en pharmacie depuis septembre 2015.

Malgré tout, il y a eu quelques obstacles. Le 19 juin, aucune pharmacie n'avait mis en vente un test à domicile, ni à Berne, ni à Genève, ni à Zurich. Enfin, le 7 août, l'OFSP a présenté un document intitulé "Test de dépistage du VIH pour usage personnel: questions et réponses". Il est continuellement mis à jour.

Le public cible des tests à domicile sont les personnes qui ne veulent pas se rendre à un Checkpoint, au cabinet d'un médecin ou à l'hôpital pour faire un test. La recommandation de la CFSS2 a également été publiée avec le communiqué de presse. La presse a bien répondu au sujet, avec de nombreux articles parus dans la presse écrite et en ligne.

Il y a trois produits sur le marché: "Autotest VIH" de Mepha depuis début septembre et le produit Exacto de Biosynex dans un futur proche. Ces deux sont recommandés par l’Aide suisse contre le sida. L'Insti Test est déjà disponible.

L’Aide suisse contre le sida a lancé un site d'information. Santé sexuelle suisse SSS fait de même, mais vous ne pouvez trouver le site qu'après une recherche attentive. Depuis le 1er septembre, une hotline est à la disposition des utilisateurs 24 heures sur 24. Toutefois, cela n'est annoncé que sur la notice d'emballage des deux tests à domicile. La hotline est gérée par la Main Tendue, en coopération avec le l’Aide suisse contre le sida et SSS; elle est financée par les entreprises Mepha et Biosynex.

Que doivent savoir les utilisateurs?

  • Ne pas tester immédiatement après un comportement à risque! Les tests à domicile ne donnent un résultat fiable qu'après trois mois. Pour un test au Checkpoint ou à l'hôpital, le temps d'attente est de 6 semaines. Les infections aiguës à VIH peuvent passer inaperçues. Beaucoup d'utilisateurs ne le savent peut-être pas.
  • Une application au repos et à l'état sobre est recommandée.
  • Si le résultat est positif, un test de confirmation par un médecin ou un hôpital est inéluctable. Les gens sont dirigés vers les lieux qu'ils ne voulaient pas visiter auparavant. En plus, les hôpitaux suisses doivent encore se préparer à la nouvelle clientèle - les procédures ne sont pas claires.
  • Les résultats faussement positifs, même s'il n'y a eu aucun risque. Ceux-ci existent et l'acheteur, déjà insécurisé, aura de la peine à le comprendre.

Nous nous réjouissons du fait que les autotests sont maintenant disponibles dans les pharmacies et ne sont plus importés de sources non sécuritaires. Cependant, une meilleure préparation aurait été la bienvenue - il y a presque trois mois entre le communiqué de presse de l'OFSP à la mi-juin et la disponibilité des produits. Nous pensons également qu'un test à l'hôpital ou au Checkpoint est toujours la meilleure solution.

 

David Haerry / Septembre 2018

 

https://www.bag.admin.ch/bag/fr/home/aktuell/news/news-18-06-2018.html

2 https://www.bag.admin.ch/dam/bag/fr/dokumente/mt/p-und-p/richtlinien-empfehlungen/cfss-despistage-vih-pour-usage-personnel-2018.pdf.download.pdf/cfss-despistage-vih-pour-usage-personnel-2018.pdf