SHCS – 11 septembre 2018

Information SHCS: Influence des facteurs héréditaires du VIH sur la progression de l’infection VIH.

Bartha I et al, “Estimating the Respective Contributions of Human and Viral Genetic Variation to HIV Control”, PLoS Computational Biology, Feb 9 2017


L’infection VIH chez les personnes qui ne sont pas sous traitement anti-VIH progresse à des rythmes différents. Ceci se manifeste entre autres par la durée entre la contamination et l’apparition du sida qui varie, chez les séropositifs sans traitement, de 2 et 20 ans. La charge virale VIH mesurée un mois après la contamination est un marqueur qui permet d’évaluer la vitesse à laquelle l’infection VIH va évoluer. On appelle ce marqueursetpoint viral load. Plus lesetpoint viral loadest élevé, plus le risque d’une progression rapide de l’infection VIH est grand. Les auteurs de cette étude ont étudié les facteurs d’influence sur lesetpoint viral load. Ils ont constaté que les facteurs héréditaires du virus ont un impact bien plus important sur lesetpoint viral loadque les facteurs héréditaires de la personne infectée.


L’estimation de l’importance de l’influence des facteurs héréditaires du VIH sur le niveau dusetpoint viral loadvarie dans la littérature spécialisée entre 6 et 59%. Pour arriver à une valeur plus précise, les auteurs de cette étude ont analysé les données de 2'000 personnes séropositives dans cinq pays européens. Contrairement aux études précédentes, les participants avaient récemment contracté le virus IH, c’est-à-dire qu’ils étaient séropositifs depuis 6 à 24 mois. A l’aide d’un modèle mathématique et d’une technique de laboratoire spécialisée, les auteurs ont examiné l’influence des facteurs héréditaires du VIH sur lesetpoint viral loaden analysant la totalité des facteurs héréditaires du VIH.


Avec ce modèle, les chercheurs ont calculé que la hauteur dusetpoint viral loadest déterminée à 30% par les facteurs héréditaires du VIH et est soumis à une fluctuation de 15 à 43%. D’autres facteurs influencent lesetpoint viral loadcomme les facteurs héréditaires de la personne (‘facteurs de l’hôte’), la différence dans la réponse immunitaire de la personne après la contamination avec le VIH et d’éventuelles erreurs de mesure.


En résumé, cette étude de cohorte européenne montre qu’environ 30% dusetpoint viral loadsont déterminés par les facteurs héréditaires du VIH. Cette étude montre également qu’il est nécessaire de faire d’autres analyses pour déterminer l’impact des facteurs héréditaires sur lesetpoint viral loadet pour prendre en compte les erreurs de mesure.