Divers – 30 novembre 2017

Au cinéma: 120 battements par minute et Últimos días en La Habana

120 battements par minute, Mise en scène de Robin Campillo

Le film se passe à Paris vers 1992. Il illustre de manière exemplaire la lutte du mouvement activiste Act Up Paris contre les dysfonctionnements du système. Le casting est excellent. "120 battements par minute" a remporté le Grand Prix du Festival de Cannes. Egalement présenté au festival du film de Zurich, il est à l’affiche de plusieurs cinémas en Suisse.

Últimos días en La Habana, Mise en scène Fernando Pérez

Un film magistral mettant en scène deux hommes dans la vieille ville de La Havane, dans les années 50. Le premier, plongeur dans un restaurant, prends soin de son ami malade. La NZZ en a fait une excellente critique: https://www.nzz.ch/feuilleton/ultimos-dias-en-la-habana-fernando-perez-film-ld.1325293