Divers – 25 août 2017

Evolocumab: Remboursé, mais avec des restrictions

Nous vous présentions en avril un nouvel hypolipémiant, Evolocumab (Repatha), testé dans le cadre d’une étude au sein des centres de l’Etude suisse de cohorte VIH de Genève, Lugano et Zurich, sur des patients porteurs du VIH. La substance est à présent prise en charge par l’assurance de base. Les restrictions sont, en l’occurrence, importantes et seuls de rares patients vont pouvoir en bénéficier. Repatha n’est pris en charge que si un risque cardiovasculaire particulièrement élevé nécessite une réduction supplémentaire du cholestérol LDL ou en cas d’intolérance aux statines. La prescription ne peut en outre être faite que par des spécialistes en angiologie, diabétologie / endocrinologie, cardiologie, néphrologie ou neurologie.