De nos vies – 30 mars 2017

Comment importer à bas prix les médicaments contre l’hépatite C depuis l’Inde?

Les nouveaux AAD (antiviraux à action directe) contre l’hépatite C sont une bénédiction pour les personnes concernées, si on obtient l’autorisation nécessaire. La situation concernant la limitatio n’est ni tenable, ni digne de notre système de santé publique. Comment se peut-il qu’une personne se trouvant dans l’obligation de prendre un médicament manifestement efficace, ne puisse obtenir sa prescription, resp. sa prise en charge?

Les personnes concernées ont maintenant l’alternative pragmatique de se procurer légalement le médicament en Inde. Une possibilité qui s’offre à ceux à qui la prise en charge a été refusée alors qu’ils remplissent les critères comme à ceux qui ne les remplissent pas (encore). En principe, les médicaments ne peuvent être importés en Suisse que pour une utilisation personnelle et pour un mois de traitement seulement. La douane fait une exception pour les médicaments contre l’hépatite C et permet l’entrée d’une quantité correspondant à deux ou trois mois de traitement. Il n’existe aucun critère d’exclusion pour ces commandes à l’étranger, il importe donc peu que la personne soit F0 ou F4.

Nous allons voir pas à pas, en prenant Petra pour exemple, la procédure de commande légale de médicaments à l’étranger:

  • Petra doit trouver un spécialiste prêt à prescrire et mettre en œuvre un traitement contre l’hépatite C, tout en sachant que les médicaments seront importés d’Inde. Tout médecin qui prend au sérieux le serment d’Hippocrate vous fera l’ordonnance requise. Nous vous aidons toutefois volontiers à trouver le médecin adéquat. L’automédication est en revanche très fortement déconseillée.
  • Le spécialiste concerné doit faire une demande de prise en charge pour Petra auprès de sa caisse maladie. Aussi minimes que soient les chances, la tentative doit être faite.
  • Petra prend ensuite contact avec le fournisseur en ligne FixHepC. Il existe d’autres offres que nous n’avons pas testées et que nous ne pouvons en conséquence pas recommander. Nous déconseillons toutefois le recours à des ‘pharmacies’ en ligne offrant toutes sortes de médicaments allant du viagra au prozac.
  • Petra peut alors se procurer les médicaments via FixHepC. Elle doit pour cela scanner et charger sur le site l’ordonnance, les documents de laboratoire et sa carte d’identité ou son passeport. Après avoir lu attentivement les documents à signer (consentement éclairé), elle y appose sa signature électronique (sans les imprimer ni les scanner). Petra doit ensuite payer sa commande avec une carte de crédit à la limite de crédit suffisante.
  • Il reste ensuite à Petra à effectuer de petites formalités (redemption) et à organiser une échange Skype avec un médecin indien conventionné, qui ne fera en général que contrôler les données entrées pour effectuer la commande.
  • Le médecin indien donne ensuite directement l’ordre de délivrer la prescription et Petra peut en suivre le statut via le suivi en ligne.
  • Elle reçoit également un lien de connexion vers une page sur laquelle son médecin peut entrer les données de laboratoire pendant et après le traitement.
  • Petra reçoit les médicaments entre 2 et 3 semaines après sa commande.
  • Elle peut maintenant tranquillement prendre son traitement chez elle, sous la supervision de son médecin, et reste en tout temps en mesure de travailler à 100%.

Les éléments importants sont expliqués en détail sous le lien suivant: http://www.hepatitis-schweiz.ch/fr/achat-de-medicaments-en-ligne

Une alternative à l’achat en ligne est depuis peu promue par Lionel Messi: l’Egypte propose une offre touristique par laquelle Petra part en vacances au pays des pharaons et en profite pour suivre un traitement contre l’hépatite C. L’inconvénient est qu’elle doit rester sur place durant toute la période (soit 8 à 12 bonnes semaines). Ce n’est pas la meilleure option, car dans cette solution, le médecin égyptien est responsable du traitement. Il ne peut pas se contenter de prescrire et d’initier la thérapie, il doit également en assurer l’accompagnement jusqu’à sa conclusion. Pour ces vacances thérapeutiques, Petra va donc devoir débourser bien plus (les prix commencent à CHF 6000) et être en mesure de prendre le congé nécessaire. Voici le lien pour consulter les détails de l’offre: http://www.tourncure.com

Autre nouveau développement: Concordia prend à présent en charge les coûts des médicaments importés d’Inde dans le cadre de l’assurance complémentaire. Cela constitue donc un léger assouplissement par rapport au refus jusqu’ici catégorique de prise en charge de ce type de coûts. La mesure ne concerne malheureusement qu’un petit nombre de personnes touchées par l’hépatite C, détenteurs d’une assurance complémentaire chez Concordia. Il est de plus aujourd’hui quasiment impossible de souscrire une telle assurance complémentaire lorsqu’on souffre d’une maladie chronique ou que l’on est séropositif.

 

VValo Bärtschi / Mars 2017