Actuel

Thérapie – 29 mars 2018

CROI 2018 - Boston

La CROI, principale conférence scientifique sur le VIH et les co-infections, s’est dérouléecette annéeà Boston. Cette édition a avant tout été marquée par la météo, les violentes intempéries hivernales ayant entraîné pour les participants de nombreux retards à l’arrivée comme au départ. Aucun thème n’a cette fois vraiment dominé la conférence, qui a accueilli des présentations de haut vol sur nombre de questions issues du large spectre des sujets habituellement abordés à la conférence sur les rétrovirus.
Thérapie – 28 mars 2018

Fumer: un risque supplémentaire et évitable pour les personnes vivant avec le VIH?

Sous la direction de Marie Helleberg de l’hôpital universitaire de Copenhague, un groupe de travail a étudié, chez 17’000 hommes séropositifs, le lien entre infection au VIH et tabagisme. Il s’agissait d’établir si, chez les patients séropositifs sous traitement antirétroviral, fumer augmentait le risque de maladie ou réduisait leur espérance de vie. Sous le titre de: Smoking and life expectancy among HIV infected individuals on antiretroviral therapy in Europe and North America, cette étude a été publiée en 2015 dans le magazine spécialisé AIDS (Vol. 29, No 2, p.221-229). Elle fut le fruit d’une coopération d’experts du VIH de neuf pays d’Europe et ...
Thérapie – 30 novembre 2017

Comment les troubles psychiques peuvent impacter le succès du traitement anti-VIH

Des études récentes montrent que les troubles psychiques chez les patients VIH peuvent entraver le succès d’une thérapie antirétrovirale et réduire ainsi, s’ils ne sont pas traités, les chances de survie des patients concernés. Une conférence intéressante de Glenn Treisman fournit des explications. De plus en plus de patients souhaitent établir une collaboration sur un pied d’égalité avec leur médecin traitant, car ils tiennent à comprendre la maladie et son évolution, veulent être clairement informés de leur traitement et de ses chances de succès, mais aussi des risques et effets secondaires ou conséquences à long terme de ...
Thérapie – 30 novembre 2017

Bref compte-rendu du 16e Congrès Européen sur le SIDA (EACS) du 25 au 27 octobre 2017 à Milan

Tout comme à la conférence de l’IAS il y a trois mois à Paris, la prophylaxie pré-exposition (PrEP) a été le sujet majeur du congrès de Milan. Comme attendu, la Société Européenne a présenté aux 3000 participants les recommandations de traitement actualisées, de même que l’actualité, généralement positive, concernant la co-infection à l’hépatite C. PrEP Au sujet de la PrEP et de la prévention, il y avait une multitude de présentations, discussions et posters très intéressants. À Londres, les néo-infections par le VIH chez les hommes gays affichent, depuis la disponibilité de la PrEP, un recul spectaculaire. À la clinique ...
Thérapie – 25 août 2017

9e Conférence IAS à Paris, du 23 au 26 juillet 2017 – Bref compte-rendu

Un grand thème: la PrEP, une surprise: la guérison d’un enfant séropositif en Afrique du Sud, quelques nouveautés en termes de traitement et de l’évolution de la question du «Undetectable». BBC News: Matt raconte, comment la PrEP à changé sa vie (en anglais) Guérison Un enfant de neuf ans originaire d’Afrique du Sud a fait les gros titres. Il naît séropositif. 40 semaines durant, le ...
Thérapie – 13 juin 2017

Congrès International du Foie 2017 (EASL) – Bref compte-rendu

Le congrès annuel de la Société européenne d’étude du foie s’est déroulé à Amsterdam du 19 au 23 avril 2017. Les thèmes majeurs restent inchangés: dépistage (visant à identifier des infections non diagnostiquées), traitement et suivi de patients après guérison. Rares sont les nouveaux médicaments introduits sur le marché – il s’agit surtout maintenant d’une mise en œuvre des traitements et de programmes nationaux permettant une éradication efficace de l’hépatite C. Dans le même temps, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié son rapport mondial sur l’hépatite pour 2017. L’essentiel du rapport mondial sur ...
Thérapie – 13 juin 2017

CROI 2017 – Bref compte-rendu

Lors de la CROI, la conférence la plus importante sur le thème du VIH selon les scientifiques, qui s’est tenue à Seattle en février 2017, ont été présentés de nouveaux médicaments et stratégies de simplification des traitements. La co-infection à l’hépatite C a de nouveau été un thème central. Il a été aussi beaucoup question de prophylaxie pré-exposition PrEP – mais les discussions ont surtout porté sur un cas d’échec de la PrEP. 90-90-90, tel est le mot d’ordre de l’UNAIDS pour le VIH: à l’horizon 2020, 90% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% d’entre eux reçoivent un ...
Thérapie – 4 avril 2017

Evolocumab: un nouvel hypolipémiant testé sur des patients séropositifs suisses

Interview du Prof. Alexandra Calmy du département d’Infectiologie des Hôpitaux universitaires de Genève Beaucoup de patients séropositifs présentent d’un taux de cholestérol élevé qui impacte le foie. Il s’agit pour partie d’un effet secondaire du traitement anti-VIH, pour partie d’une conséquence du VIH lui-même; ou pour d’autres sujets, il est simplement lié au vieillissement ou à un mode de vie malsain. Il entraîne un risque plus important de maladies cardiovasculaires. Nos médecins essaient par conséquent de réduire autant que possible le taux de cholestérol. Cela ne réussit pas toujours. L’évolocumab fait partie d’une ...
Thérapie – 1 décembre 2016

Un contrôle du tabagisme et de la pression artérielle diminue, chez les personnes atteintes du VIH, le risque d’infarctus de 20% à 40%

Dans la dernière newsletter d’octobre, nous avons traité du risque d’infarctus en lien avec l’abacavir 1. Nous avons, dans nos commentaires, placé ce risque dans un contexte élargi, incluant notamment le tabagisme et la consommation de cocaïne. Les 26 et 27 septembre s’est tenue à Washington D.C. la «7e conférence internationale VIH/vieillissement». Les chercheurs Althoff, Gange et Gebo ont présenté une étude de la cohorte nord-américaine NA-ACCORD, pour laquelle ont été analysées les données de 29'000 patients. Leurs conclusions sont sans appel: le contrôle du tabagisme et de la pression artérielle réduit d’un tiers le risque d’infarctus de type 1, et d’un quart celui de type 2.