Actuel

Divers – 30 novembre 2017

Hépatite C: nouveau traitement pangénotypique de plus courte durée

À dater du 1er décembre 2017, un nouveau médicament pour le traitement de l’hépatite C est disponible: Maviret du laboratoire Abbvie sera, dès cette date, pris en charge par les caisses maladie. Il peut être utilisé pour tous les génotypes du virus de l’hépatite C et n’est soumis à aucune limitation. Avec Maviret, le temps de traitement diminue, pour la plupart des patients, des 12 semaines usuelles à 8 semaines. Son coût se situe dans la même fourchette de prix que celle des médicaments aujourd’hui disponibles, aux alentours de 30'000 francs pour 8 semaines.
Divers – 25 août 2017

Evolocumab: Remboursé, mais avec des restrictions

Nous vous présentions en avril un nouvel hypolipémiant, Evolocumab (Repatha), testé dans le cadre d’une étude au sein des centres de l’Etude suisse de cohorte VIH de Genève, Lugano et Zurich, sur des patients porteurs du VIH. La substance est à présent prise en charge par l’assurance de base. Les restrictions sont, en l’occurrence, importantes et seuls de rares patients vont pouvoir en bénéficier. Repatha n’est pris en charge que si un risque cardiovasculaire particulièrement élevé nécessite une réduction supplémentaire du cholestérol LDL ou en cas d’intolérance aux statines. La ...
Divers – 25 août 2017

Traitement de l’hépatite C: Epclusa autorisé pour tous les génotypes

Depuis le 1er juillet 2017, Epclusa, le médicament anti-hépatite C de Gilead, est pris en charge pour tous les génotypes. La limite, jusqu’ici incompréhensible, au génotype 3 est donc levée. Il subsiste toutefois la restriction de remboursement au stade F2 (fibrose hépatique avancée).
Divers – 24 août 2017

Premier Forum de patients d’EUPATI Suisse sur le thème «Information pour patients»

Vendredi 27 octobre 2017, EUPATI Suisse organise pour la première fois le «Swiss Patient Forum». Il se déroulera à Olten, en langue allemande, et s’adresse avant tout aux «avocats patients», c’est-à-dire à ceux qui s’engagent pour les patients ou s’investissent dans des organisations de patients. L’évènement vise à permettre aux participants de nouer des contacts et d’étendre leur réseau personnel dans le système de santé suisse. Le thème de cette édition est: «Ce que veulent et doivent savoir les patients». Comment les patients gèrent-ils le volume d’information fourni par les médias et Internet? Comment s’assurer que celles-ci sont actuelles et correctes? Les patients ou participants à une étude ...
Divers – 13 juin 2017

Prochainement: la Journée mondiale contre l’hépatite 2017 - Faire le point

40'000 personnes vivent, dans notre pays, avec une hépatite C chronique, et 30'000 avec l’hépatite B. Mais nombreux sont ceux qui ne savent rien de cette infection! Et ce, bien que l’hépatite C soit une pathologie guérissable et que l’hépatite B puisse être traitée. Nous voulons changer cette situation. Nous appelons donc chacun à faire, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’hépatite du 28 juillet 2017, le test d’évaluation du risque sur le  site www.hepatite-suisse.ch. Les personnes s’étant trouvées dans une situation à risque bénéficient, dans le cadre de cette campagne, d’une possibilité de dépistage gratuit dans l’un de nos centres de test partenaires. L’hépatite progresse souvent des années durant sans se faire remarquer, du fait de ...
Divers – 13 juin 2017

PrEP en Europe: de nouveaux pays remboursent le Truvada à titre préventif

De nouveaux pays européens intègrent la prophylaxie pré-exposition à la prévention et remboursent les coûts via leur système de santé: la Belgique depuis le 1er juin et le Luxembourg depuis le 1er mai 2017. La PrEP est déjà remboursée en France, Israël, Norvège et Ecosse. Une étude est actuellement en cours en Angleterre, qui semble vouloir garantir l’accès au traitement, il en va de même aux Pays-Bas. Le Portugal et le Brésil évoquent également une possible introduction de la PrEP dans les 6 mois à venir.
Divers – 1 octobre 2016

Chemsex – une nouvelle tendance dans la sous-culture gay des grandes villes

Le terme de chemsex (connu aussi comme «Party and Play» abrévié PNP) désigne une pratique de la sous-culture MSM qui consiste à avoir des rapports sexuels sous l’influence de substances psychoactives. Cette pratique a pour la première fois fait l’objet d’une étude approfondie, l’étude Chemsex, menée dans certains quartiers de Londres comme Lambeth, Southwark et Lewisham 1. On trouve des scènes de chemsex similaires dans d’autres grandes métropoles européennes, mais elles sont moins connues que celle de Londres. Le chemsex se pratique par exemple dans les sexclubs, saunas, backdoors mais aussi — sur rendez-vous pris via des sites de rencontre — dans des salles privées. Des apps facilitent prise de contact, mais aussi vente de drogue, depuis le Smartphone. Les ...
Thérapie – 14 février 2020

Etude EHVA T02 au CHUV à Lausanne

Le projet EHVA vise à contribuer au développement de vaccins prophylactiques et thérapeutiques sûrs et efficaces pour lutter contre le VIH/sida. Malgré les énormes progrès réalisés dans la prévention et le traitement du VIH et du sida, la réponse mondiale ne peut suivre le rythme de la propagation du VIH: 36,9 millions de personnes dans le monde vivent avec le VIH et il y a environ 6'000 nouvelles infections au VIH chaque jour. Les vaccins contre le VIH seront essentiels pour contenir les nouvelles infections, assurer une réponse durable au VIH/sida, sauver la vie de millions de personnes et, en fin de compte, contribuer à mettre ...